syndicat des cuisiniers et pâtissiers de Monaco -

loi sur les retaites

VOICI LA LOI DU GOUVERNEMENT

  1. Adjoindre  aux taux de cotisations énoncés ci-avant un taux additionnel variable de cotisation :
    1. Entre 0,8 et 1,3 % pour  la cotisation employeur.
    2. Entre 0,4 et 0,7 % pour  la cotisation salariée.

(En fonction des résultats enregistrés chaque année).

Pour 0.4%,  Augmentation de votre cotisation CAR de 135.36€  par an pour un salaire mensuel brut de 2818.92€.

2.Faire évoluer le salaire de base  CAR (le diviseur) de l’inflation + 1,1 point maximum.

Par conséquent, le nombre de points acquis pour un même  salaire sera inférieur à ce qu’il est aujourd’hui, et donc, la retraite  diminuée d’autant.

CONSEQUENCES

 

Pour  les retraités :

Leur  pension sera revalorisée seulement de la valeur de l’inflation (volonté du  Gouvernement) sauf si le rapport de force imposera une progression plus forte,  et subira même, compte tenu du calcul de l’inflation INSEE hors tabac, France  entière, une perte du pouvoir d’achat localement.

Pour  les actifs :

 

  • Perte       de pouvoir d’achat du salaire à cause de la nouvelle cotisation
  • Baisse       des pensions de retraite par rapport à la situation actuelle avec une plus       faible acquisition du nombre de points lorsqu’ils liquideront leur       retraite
  • Couplée       à un affaiblissement de la revalorisation de ces points, cantonnée au       maximum à l’inflation.
Catégorie : Retraites