syndicat des cuisiniers et pâtissiers de Monaco -

La colère monte chez les salariés travaillant dans l’hôtellerie, restauration à Monaco.

Les 6 000 salariés de l’hôtellerie, restauration travaillant en horaires décalés en Principauté comme bien d’autres salariés et 7 millions de touristes par an (source Monaco hebdo/DTC Mars 2015) se retrouvent pris en otage.

Le problème est que dès le début de soirée vous ne trouvez plus de transports en communs. Situation inacceptable dans une région où le climat est favorable à la vie nocturne, les enjeux climatiques sont pour une diminution des véhicules individuels…

Depuis plusieurs années les salariés sont obligés de se motoriser, mais nous arrivons à un blocage ou les parkings sur la voie publique disparaissent et les souterrains saturent.

Des solutions doivent être trouvées.

 

Catégorie : actualité